La SÉMITAG

  • Lancer l'impression

Société d'Économie Mixte des Transports
de l'Agglomération Grenobloise


Voir l'image en grand

Jean-Paul Trovero
Président de la SÉMITAG depuis 2015

 La SÉMITAG est une entreprise, TAG (Transports de l’Agglomération Grenobloise) est le nom de la marque commerciale du réseau de transport qu’elle exploite.

Créée en 1975, la SÉMITAG est une société d'économie mixte partenaire du groupe Transdev.

Elle assure, pour le compte du SMTC, la gestion de l'ensemble du réseau bus et tramway de l'agglomération grenobloise.
Elle dispose pour cela d’une Délégation de Service Public.

 

 

Chiffres clés du réseau

  • 16,4 millions de kilomètres parcourus par an
  • 49 communes qui composent l’agglomération grenobloise
  • 5 lignes de tramways et 6 lignes Chrono
  • 11 lignes de bus Proximo et 27 lignes Flexo
  • 19 parking-relais
  • le 1er réseau 100 accessible au monde
  • 1406 agents de la SÉMITAG, œuvrent au quotidien pour faire du réseau TAG un réseau performant, sécuritaire et innovant.

Rapport d'Activité 2017 (PDF - 6 Mo)

Rapport 2016 (PDF)Rapport 2015 (PDF)Rapport 2014 (PDF)

Organigramme simplifié de la SÉMITAG

Voir l'image en grand


 

Moyens techniques

Le parc

Le réseau TAG fonctionne avec 400 véhicules dont :

  • 103 rames de tramways ;
  • 32 autobus articulés ;
  • 230 autobus (dont 56 hybrides, 122 bus gaz, 15 minibus et 11 véhicules PMR) ;
  • 27 autobus affrétés (dont 8 minibus).

Les sites

La SÉMITAG compte 3 dépôts situés sur les communes de :

  • Sassenage (ce site accueille uniquement des bus) ;
  • Eybens (bus + tramways) ;
  • Gières (tramways uniquement) ; 
  • Échirolles (siège social de l’entreprise).

Principales missions

  • Assurer le service quotidien de transports en commun (bus et tramways)
  • Conseiller le SMTC dans ses choix techniques en proposant des évolutions quantitatives et qualitatives de l'offre de transport
  • Concevoir et réaliser les projets qui lui sont confiés par le SMTC
  • Concevoir et exploiter les modes de déplacements alternatifs à la voiture particulière (plans de déplacements entreprises, vélos…)

 

Histoire du réseau

© DRLa SÉMITAG a été créée en 1975 par le SMTC. Le tramway a alors disparu du paysage grenoblois depuis le début du siècle. Il fera sa réapparition à la fin des années 80.

Près de 40 ans plus tard, le réseau n’a cessé de se développer et compte aujourd’hui 18 lignes de bus (contre 17 en 1975), cinq lignes de tram depuis juin 2014. L’histoire du réseau TAG est marquée par une constante adaptation aux nouveaux modes de déplacement et de communication de ceux qui le font vivre au quotidien.

Retour sur les grandes dates qui ont marqué l’histoire du réseau TAG

1975

Création de la SEMITAG par le SMTC

1977

Ouverture du dépôt d'Eybens

1979

Fin du métier de receveur dans les bus (vente de titres de transport à bord des bus).
Création du service PMR pour les Personnes à Mobilité Réduite.

1985

Inauguration du dépôt de Sassenage

1987

Inauguration du tramway et de la ligne A. 
Création du Poste de Commandes Centralisées (PCC) et mise en exploitation du Système d'Aide à l'Exploitation (SAE).

1990

Inauguration de la ligne B (Gare – Domaine Universitaire)

1992

Lancement du programme Cité Bleue avec la redynamisation des lignes 13 puis 33

1994

Redynamisation des 5 lignes de la rive gauche du Drac (lignes 5, 51, 55, 56 et 57).

1996

Obtention de la certification qualité ISO 9001 décernée par l'AFAQ
Prolongement de la ligne A jusqu’à Auguste Delaune.

1997

Prolongement de la ligne A jusqu’à Echirolles Denis Papin

1998

Apparition du premier titre multimodal TAG et SNCF : le Tag O'Train.
Redynamisation de la ligne 1.
Inauguration du premier P+R à Grand Sablon.
Signature du Contrat Local de Sécurité.
Lancement de Noctibus (réseau de soirée).

1999

Prolongement de la ligne B jusqu’à Palais de Justice.
Arrêt de l’exploitation des trolleybus.

2000

Lancement du Chèque Transport.

2001

Lancement du plan Rebus (montée à l’avant).
Prolongement de la ligne B jusqu’à Cité internationale.

2002

Passage à l'Euro et mise en service progressive de la billettique. 
Lancement des premiers Plan de Déplacements Entreprises.
Livraison et mise en service des premiers bus au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV).
Lancement des premiers titres annuels.

2003

Lancement de la carte à puce.
Mise en service de la totalité des 72 bus au gaz naturel.
La SEMITAG reçoit le prix européen de l’accessibilité décerné par le CEMT (Conférence Européenne des Ministres des Transports) et le FEPM (Forum Européen des Personnes Handicapées).

2004

La SEMITAG obtient la certification qualité ISO 9001 version 2000.
Extension du PTU (Périmètre de Transports Urbains) à 27 communes.

2005

Début de la livraison des 35 nouvelles rames Citadis (jusqu'en 2006).
Mise en service de 5 d'entre elles.

2006

Nouvelle Délégation de Service Public entre la SEMITAG et le SMTC pour l’exploitation du réseau des transports en commun de l’agglomération grenobloise (2007-2012).
Mise en service du dépôt de Gières.
Lancement de Tram 3 (ligne C et prolongement de la ligne B jusqu’à Gières Plaine des Sports).

2007

Lancement de la ligne D (Etienne Grappe – Les Taillées), 4e ligne de tramway.
Adhésion à la charte UITP (Full).

2008

Mise en œuvre des dessertes exceptionnelles du nouveau stade de l’agglomération.

2009

Adhésion au Plan Climat Local de l’agglomération.
Obtention de la certification ISO 14 001 (Environnement).
Mise en œuvre de la tarification solidaire du SMTC.
Arrivée de 15 nouvelles rames Citadis.

2010

Certification Santé et Sécurité au travail OHSAS 18001.
Déménagement sous exploitation du PCC à StationMobile.
Gestion de service de location et de consigne vélos pour le compte de la Métro (2010-2014).

2011

Création de la nouvelle ligne 1.
Étude du redéploiement de l'offre du secteur Nord-Est.
Étude du redéploiement des agences commerciales TAG.

2012

Ouverture de l'Agence de Mobilité StationMobile  

93% de clients satisfaits

2013

Obtention de la nouvelle Déléguation Service Public

Mise en place de bus hybrides

2014

Création de la nouvelle ligne de tram E en juin 2014.     

Mise en place du nouveau réseau au 1er septembre 2014


 

Procédure de consultations

Par son statut de SEM (51% de fonds publics) la SEMITAG se doit dans ses achats de répondre aux grands principes de la commande publique:

  • libre à la commande publique (toute société qui le souhaite doit pouvoir répondre à un besoin d’achat de la SEMITAG) ;
  • transparence des procédures ;
  • équité de traitement des candidats.

Notre plateforme de dématérialisation nous permet d’assurer en partie ces principes.

Dans chaque avis de marché (publié au Journal Officiel de l’Union Européenne JOUE, au Bulletin Officiel des Annonces de Marchés Publics BOAMP, et/ou dans des Journaux d’annonces légales JAL en local) la SEMITAG publie les critères d’attribution pondérés de ses marchés (critères d’évaluation des offres des candidats avec le poids de chaque critère).

Conformément à sa politique RSE, la SEMITAG exige de ses partenaires une sensibilité particulière sur les sujets du développement durable et de l’insertion. Aussi, ces critères font quasiment toujours partie des critères d’évaluation des offres.

 

À ce jour la SEMITAG n’impose pas la signature électronique des documents à ses fournisseurs mais la conseille. 

Attention, à partir du 1er octobre 2018, la dématérialisation totale des procédures s’imposera à tous. La signature électronique des marchés attribués sera obligatoire. La SEMITAG conseilledonc à tous ses partenaires de ce munir d’un certificat électronique de signature pour cette date (à titre indicatif délai d’obtention de 15 à 30 jours actuellement).

 

  Publications et attributions